CERCLE ARTISTIQUE DE LUXEMBOURG

Règlement en format

PRIX GRAND-DUC ADOLPHE


UNE ÉDITION D’UN LIVRE SUR L’ART LUXEMBOUREGOIS AU 20E SIÈCLE EN RELATION AVEC UNE EXPOSITION SUR LES LAURÉATS DU PRIX GRAND-DUC ADOLPHE

Le premier grand événement que mécénArt a initié se résume par une exposition des lauréats du Prix Grand-Duc Adolphe aux SALONS DU CERCLE ARTISTIQUE de Luxembourg depuis 1946 à nos jours.
Cette exposition de prestige s'est déclinée autour d’un livre circonstancié sur l’évolution de l’art luxembourgeois depuis 1946 avec un catalogue qui reprend une des œuvres exposées en relation avec des informations biographiques de chaque artiste. Le livre a été coédité par les éditions saint-paul, mécénArt et le CAL.
Les contributions au livre sous forme d’articles sur l’évolution des arts au Luxembourg comportent e.a. :

La Cour Grand-Ducale avait accordé Son Haut Patronage à cet évènement.
LE PRIX GRAND-DUC ADOLPHE,
UNE INSTITUTION DE POLITIQUE CULTURELLE.
En 1902, le Grand-duc Adolphe institua un "Concours pour le Prix de S.A.R. le Grand-Duc de Luxembourg". Etaient appelés à concourir les artistes ayant participé à deux expositions précédentes du Cercle Artistique de Luxembourg, au moins. Un jury de trois membres, nommés par le Grand-Duc, devait désigner la "meilleure" œuvre exposée.
L'objectif de politique culturelle est évident et pleinement lisible a posteriori : Créer une plateforme prestigieuse pour distinguer les artistes et les porter à la renommée nationale. Le Prix développerait une dynamique émulatrice en amont de l'attribution, et publicitaire en aval. Sans sous-estimer le moment exaltant où l'artiste se voit décerner le Prix des mains propres du Grand-Duc ou de la Grande-Duchesse, au cours d'une cérémonie spécifique au Palais.

Au fil des ans, le Prix Grand-Duc Adolphe est devenu un support essentiel de la mémoire de l'histoire de l’Art au Luxembourg. Au terme d'un siècle il met en exergue quelque cent œuvres et leurs auteurs en tant que la partie émergée du patrimoine artistique de Luxembourg.